17 rue des Lavandières Sainte Opportune - 75001 PARIS

© 2017 Au Vieux Comptoir

D'un côté du miroir, il y a ce vieux comptoir, placé dans une rue au nom poétique.
Et, de l'autre côté, Cyril et Anne Bourlois. 
Lui connaît la cuisine simple, issue de bons produits.
Elle fouine dans le vignoble pour rapporter des trouvailles. 
Dès l'ouverture, on peut partager une planche de jambon cru du Jura avec un joli breuvage, comme le Saint-Chinian de chez Gleizes ou le Château Puech-Haut (Côteaux-du-Languedoc).
Cyril tranche les saucissons de la Fruitière de Morteau. Il propose une terrine de joue de bœuf dont il est fier. La noix d'entrecôte Maine Anjou était à l'honneur ce jour. 
Les habitués oublient leurs problèmes pour se régaler dans le plus joli sens du terme. 
Les frites fraîches, le gratin dauphinois sont des monuments discrets de ce Paris qui se découvre à petits pas.

J-L. PETITRENAUD - L’Express 

On one side of the mirror, there is this old counter, placed in a street with a poetic name.

And, on the other side, Cyril and Anne Bourlois.

He knows the simple cooking, coming from good products.

She rummages in the vineyard to bring back finds.

As soon as you open it, you can share a plate of raw ham from the Jura with a nice beverage, such as Saint-Chinian from Gleizes or Château Puech-Haut (Côteaux-du-Languedoc).

Cyril slice the sausages of the Fruiter of Morteau. He offers a terrine of beef cheek of which he is proud. The Maine Anjou rib steak was in the spotlight this day.

The regulars forget their problems to feast in the prettiest sense of the term.

The fresh fries, the gratin dauphinois are discrete monuments of this Paris that is discovered in small steps.

J-L. PETITRENAUD - The Express

Un peu d'histoire

A little history

L'actuelle place de Châtelet est connue des parisiens pour ses embouteillages et ses deux théâtres mais peu savent d'où elle tire son nom.

La forteresse du Grand Châtelet
A l'époque où la majeur partie de la ville était confinée sur l'île, il était essentiel de protéger les accès aux berges. L'extrémité de chacun des ponts (le grand pont, devenu Pont au Change et le petit pont) était donc défendue par un petit château ou châtelet.
Rive droite était le Grand Châtelet et rive gauche le Petit Châtelet.

Il est possible que le Grand Châtelet ait été bâti à l'emplacement d'une forteresse qui existait déjà sous Jules César qui aurait été à la fois la première défense de la ville et sa première porte à laquelle on payait les taxes.

Il est certain en tout cas que Louis le Gros (Louis IV) bâtit là en 1130 un petit château pour la défense du pont. En 1190 l'enceinte Philippe-Auguste rend l'édifice assez inutile puisqu'il cesse d'être la première ligne des défenses. Le Grand Châtelet devient donc le siège de la juridiction du prévôt de Paris, rôle qu'il tiendra jusqu'à sa destruction.

Le Châtelet était la prison où les détenus attendaient leur jugement. Pour y entrer, les prisonniers devaient s'acquitter d'un droit de geôlage, sorte de taxe d'entrée. Si le prisonnier était sans le sou, il était évidemment tout de même incarcéré, la question du paiement de la taxe étant remise à plus tard.

Le Grand Châtelet n'était pas qu'une prison. C'était également le lieu où se déroulaient les interrogatoires et les jugements.

En plus de sa fonction de tribunal et de prison, le Grand Châtelet abritait la morgue de la ville où étaient exposés aux parisiens les corps trouvés dans les rues ou repêchés dans la Seine. Ceux qui n'étaient pas reconnus et emmenés par leurs proches, étaient enterrés au cimetière des Innocents aux frais des Filles hospitalières de Sainte-Catherine.

Bien que premier de la liste des 20 arrondissements parisiens, le Ier ne correspond pas au plus ancien, mais c'est le IVe qui englobe le Paris du début de son histoire, il y a plus de 2.000 ans. Cependant, les Halles et la Place du Châtelet lui confèrent le rang d'important carrefour, où convergent les touristes du monde entier et les franciliens. 
Les Grands Magasins du siècle dernier ou les petites boutiques des Halles sont le passage obligé pour le "shopping " ou le " magasinage ". Petites faims ou repas plus gastronomiques trouvent leur compte dans de charmants petits restaurants. Avant de regagner son hôtel proche ou son domicile, il sera agréable, un soir d'été de flâner dans les jardins des Tuileries ou du Palais Royal, à moins de préférer une soirée-cinéma ou théâtre (Théâtre de la Ville ou Théâtre du Châtelet).
A chacun d'en profiter à sa façon !

Le bistrot " Au Vieux Comptoir " se situe au cœur du quartier de Saint-Germain l'Auxerrois. Ce quartier est entièrement dominé par les deux plus anciens palais construits par les Rois, mais vite abandonnés au profit du public : l'actuel Palais de Justice et le Palais du Louvre dédié aux Arts. 
Au milieu d'ensembles urbains plus récents ou revus et corrigés par différents régimes successifs friands de marquer leur règne d'un symbole éternel et historique, un vestige du vieux quartier Sainte-Opportune subsiste. A l'ombre de la Place du Châtelet, la corporation des orfèvres s'installe dès le Moyen-Age. La proximité de la Seine attire également les lavandières et les mégissiers.

Rue des Lavandières-Ste-Opportune, presque tous les numéros impairs correspondent à des maisons des XVIIe et XVIIIe siècles. Située entre les rues St Germain l'Auxerrois et des Halles -oubliez, un instant, la rue de Rivoli qui ne sera percée que sous Napoléon III par le Préfet Haussmann-, la rue des Lavandières-Sainte-Opportune existe dès 1244. De nombreuses lavandières y demeuraient. Pour éviter la confusion avec une autre rue des Lavandières située près de la Place Maubert, la précision du cloître Ste-Opportune, aujourd'hui détruit, a été ajoutée.

The current Place de Chatelet is known to the Parisians for its traffic jams and its two theaters but few know where it gets its name.

The fortress of the Grand Châtelet

At a time when most of the city was confined to the island, it was essential to protect access to the riverbanks. The end of each of the bridges (the great bridge, now Pont de Change and the little bridge) was thus defended by a small castle or châtelet.

The right bank was the Grand Chatelet and the left bank of the Petit Châtelet.

It is possible that the Grand Chatelet was built on the site of a fortress that already existed under Julius Caesar, which would have been at the same time the first defense of the city and its first door to which taxes were paid.

It is certain in any case that Louis the Gros (Louis IV) built there in 1130 a small castle for the defense of the bridge. In 1190 the enclosure Philippe-Auguste renders the building quite useless since it ceases to be the first line of defenses. The Grand Chatelet thus became the seat of the jurisdiction of the provost of Paris, a role which it would hold until its destruction.

The Chatelet was the prison where the prisoners awaited their judgment. To enter, the prisoners had to pay a fee of jail, a kind of entrance fee. If the prisoner were penniless, he was obviously still imprisoned, the question of the payment of the tax being postponed.

The Grand Chatelet was not just a prison. It was also the place where interrogations and judgments took place.

In addition to its function as a court and a prison, the Grand Châtelet housed the morgue of the city where the bodies found in the streets or recovered in the Seine were exposed to the Parisians. Those who were not recognized and taken away by their relatives were buried in the cemetery of the Innocents at the expense of the Hospitable Girls of St. Catherine.

Although the first of the 20 Parisian districts, the 1st does not correspond to the oldest, but it is the 4th which encompasses the Paris of the beginning of its history, more than 2,000 years ago. However, Les Halles and Place du Châtelet give it the status of an important crossroads, where tourists from all over the world and the Ile-de-France region converge.

The department stores of the last century or the small shops of Les Halles are the necessary passage for "shopping" or "shopping". Small hungries or more gourmet meals find their way into charming little restaurants. Before returning to the hotel or home, it will be nice to spend a summer evening strolling in the gardens of the Tuileries or the Palais Royal, unless you prefer a night-theater or theater (Théâtre de la Ville or Théâtre du Châtelet ).

Let everyone enjoy it in his own way!

The bistro "Au Vieux Comptoir" is located in the heart of the Saint-Germain l'Auxerrois district. This area is entirely dominated by the two oldest palaces built by the Kings, but soon abandoned for the benefit of the public: the current Palais de Justice and the Palais du Louvre dedicated to the Arts.

In the midst of newer urban complexes or revised and corrected by various successive regimes fond of marking their reign with an eternal and historical symbol, a vestige of the old Sainte-Opportune quarter remains. In the shadow of the Place du Châtelet, the corporation of goldsmiths settled in the Middle Ages. The proximity of the Seine also attracts the washerwomen and the megissiers.

Rue des Lavandières-Ste-Opportune, almost all the odd numbers correspond to houses of the seventeenth and eighteenth centuries. Situated between St Germain l'Auxerrois and Les Halles streets, for a moment, the Rue de Rivoli, which will only be pierced by Napoleon III by the Prefect Haussmann, is forbidden. The rue des Lavandières-Sainte-Opportune exists as early as 1244. Numerous Were left there. To avoid confusion with another Rue des Lavandières located near Place Maubert, the precision of the cloister Ste-Opportune, now destroyed, has been added.